Joanna Lorho

Je ne la fatigue pas...

16 octobre

Poster un commentaire

"...Je lui accorde des jachères calmes, où elle peut se refaire des herbes sauvages et des fleurs pendant toute une saison. Ainsi, sous cette parure souvent épineuse, elle recompose en silence ses couches d’humus nourricier et ses veines d’eau." Bosco, Le Mas Théotime

Disclamer

pas encore de commentaire